Le centre d’exposition du parc minier de la Vallée d'Aoste et de la mine de Cogne

L'histoire des mines valdôtaines émerge à une époque très lointaine. Les gisements étaient connus depuis la préhistoire, probablement découverts par des groupes de chasseurs et de bergers nomades. Vers le 4ème siècle av. J.-C. il semble que les Salasses, population d'origine Celtique-Ligure, fondaient le cuivre. Dans ses chroniques du 1er siècle av. J.-C., l'historien grec Strabon écrit que les Salasses extrayaient autrefois l'or et qu'ils le lavaient dans le lit des ruisseaux. Par la suite, les Romains exploitèrent de nombreux gisements, notamment le cuivre de Saint Marcel. Au Moyen Âge, la Vallée d'Aoste était sous la domination de l'évêque et des seigneurs féodaux qui possédaient une grande partie des territoires y compris les mines et ce jusqu'à l'occupation par la Savoie.

Une exploitation adéquate des minerais, à l'exception du charbon de La Thuille, fut très difficile en raison de l'altitude des mines et de la faible population. Pour une véritable exploitation minière de type moderne, il a fallu attendre la fin du XIXe siècle, avec l'arrivée d'entrepreneurs et de techniciens étrangers. La Première Guerre mondiale mettra en évidence les avantages d'une activité minière située au cœur des Alpes et marquera le point culminant de l'industrie minière, basée sur l'intégration verticale. Elle durera jusqu'à la seconde moitié du XXe siècle. La baisse des coûts d’extraction à travers la mondialisation ralentira l’activité minière dans les montagnes de la Vallée d’Aoste et poussera les entreprises à l’étranger pour un bénéficie économique majeur.

L'essor des mines en Vallée d'Aoste a permis la survie de population entière cependant au prix d'un travail acharné, dangereux et nocif pour la santé. Ce moment historique est encore marqué par les mines, les tunnels, les moyens de transport de matériel et de personnes et les villages de mineurs qui sont des vestiges du passé. Ceci nous a permis de parcourir à nouveau notre histoire afin de rendre hommage à ceux qui nous ont précédés et nous ont permis d'être ce que nous sommes aujourd'hui. -

Nous sommes convaincus que la CONNAISSANCE DU PASSÉ PERMET DE VIVRE LE PRÉSENT ET PLANIFIER L'AVENIR. C’est pour cette raison que nous avons développé un complexe muséal moderne et interactif à votre disposition. Un parcours qui suit l'extraction de la matière dans le temps et dans l'espace ainsi que la découverte des lieux où se trouvent les minéraux: Brusson, Cogne, La Thuille, Ollomont et Saint-Marcel. Nous désirons vous offrir un voyage temporel pour vivre l'expérience de la mine, les lieux de travail, la dureté de la vie dans la galerie jusqu'au transport et à la transformation de minerais à Aoste.

L'installation du musée, située dans le village des mineurs, logé dans le bâtiment principal en face de la place et dans celui adjacent où arrivent les godets du téléphérique.

a été créée grâce à des dispositifs multimédias qui racontent non seulement les minéraux, mais l'histoire du lieu et la vie des habitants. Le visiteur devient mineur, entouré de personnes qui l'interrogent. Grâce à des jeux interactifs à l’aide de dispositifs vous pourrez remplir les wagons du train Drinc et même simuler une explosion à l'intérieur d'une mine en 3D.


Horaires : 9h30-12h30 / 14h30-18h30

Fermé le mardi


Tarifs : Plein tarif 10€

Tarif réduit pour les enfants de moins de 14 ans, adultes de plus de 65 ans, et tarif de groupe 8,00€

Carte Vallée d'Aoste et Carte Ami de Cogne 8,00 €

Groupes scolaires 7,00 €

Gratuit pour les handicapés

Gratuit pour les enfants de moins de 4 ans


Où sommes-nous : Le centre d’exposition du parc minier de la Vallée d'Aoste et de la mine de Cogne est situé dans le village de Cogne, village Minier n. 85 (village d'Anselmetti) sur l'ancienne route de Gimillan.

Réservez votre visite guidée

Tous les jours à 10h30 et 14h00, visitez la mine de Costa del Pino avec un guide agréé. Nous vous donnerons un casque avec lampe pour entrer au coeur de la montagne.